Le montage d’une roue commence par le choix des composants. La jante, le moyeu, les rayons et les écrous sont choisis en fonction de différents critères : la pratique, le poids, la façon de rouler, le type de terrain, le vélo et les envies de l’utilisateur. L’ensemble doit être cohérent.

Une fois les composants sélectionnés, on calcule la longueur des rayons à utiliser. Cette longueur peut être différente d’une flasque à l’autre du moyeu.

La seconde étape est le rayonnage. Les rayons sont montés sur le moyeu. Le nombre de rayons généralement utilisés varie entre 20 et 32 en fonction de la roue. Les rayons sont ensuite placés dans les trous de la jante et maintenus grâce aux écrous. Ils peuvent être montés en radial, croisés par deux ou croisés par trois en fonction du type de roue.

Chaque filet de rayon est lubrifié avec de l’huile de lin. Cette huile permet de visser les écrous et de tendre les rayons plus facilement. Plus tard, cette huile va sécher et servir de frein filet.

 On monte la roue en tension très progressivement jusqu’à obtenir la tension voulue sur la nape la plus tendue. Un tensiomètre est indispensable pour réaliser cette opération avec précision. En même temps, les sauts et les voiles sont corrigés de façon à avoir une roue parfaitement ronde et droite. Pour ce faire, un banc de montage est utilisé.

La roue est également centrée à l’aide d’un centreur. Le centrage doit être parfait. Les sauts sont ajustés jusqu’à une précision de l’ordre de 0,2mm, le voile est ajusté jusqu’à une précision de l’ordre de 0,1mm.

La roue est « cassée » à plusieurs reprises. Cette étape permet de libérer les contraintes résiduelles des rayons. Les écrous se mettent en place, les rayons également. Cette étape est très importante. Après chaque « cassage », sauts, voile et centrage doivent à nouveau être rectifiés.

Une fois que la roue ne prend plus de saut ni de voile, la tension des rayons est équilibrée. Idéalement, la différence de tension entre les rayons ne doit pas excéder 5%. C’est un gage de qualité, de stabilité et de longévité pour la roue. Seul un montage à ma main permet une telle précision. A titre de comparaison, la différence de tension des rayons d’une roue montée à la machine peut aller
jusqu’à 60% !

Le lendemain, la roue est à nouveau vérifiée. Elle est terminée.

AMARUQ - Bicycle Wheels



Handcrafted carbon and aluminium wheels.

Tél: +32 (0)494 50 13 83

TVA: BE0726500009

Do not hesitate to fill in the contact form for any information.

Opening Hours


Monday through Sunday,

from 7:00 a.m. to 9:00 p.m,

by appointment.

Closed Wednesdays.

FOLLOW US


© Copyright. All Rights Reserved.